Création de cours magistraux accessibles

Votre approche pédagogique permet-elle aux étudiants de tirer tous les enseignements qu’ils ont à tirer de vos cours?

La préparation et l’organisation de votre cours, ainsi que la façon dont vous le donnez, peuvent jouer sur le niveau d’accessibilité du cours et sur l’activité d’apprentissage des étudiants.

L’enseignement magistral est une façon efficace d’enseigner une matière et d’aider des étudiants à apprendre, surtout lorsqu’ils sont présents en grand nombre. L’enthousiasme, l’expressivité et la clarté et une bonne interaction de l’enseignant sont des caractéristiques d’un enseignement magistral efficace.[i] Que vous vous retrouviez avec un petit ou un grand groupe d’étudiants, vous pouvez avoir recours à diverses stratégies pour tenir compte des différents styles d’apprentissage. Ces stratégies comprennent des présentations par des conférenciers, une table ronde avec un groupe d’experts ou des discussions entre étudiants en petits groupes. Les recherches visant les pratiques exemplaires dans l’enseignement et l’apprentissage montrent que l’apprentissage chez les gens se fait de différentes façons.[ii] Alors, n’hésitez pas à recourir à une variété de formats d’enseignement. Tous les étudiants en bénéficieront!

Conseils pour structurer un cours magistral

  • Abordez un seul thème ou sujet par cours magistral. Si cela s’avère impossible, signifiez clairement à vos étudiants que vous changez de sujet ou de thème.
  • Mettez le cours en contexte. Expliquez où s’insère le thème dans l’ensemble du cours et établissez des liens avec la matière qui a été vue précédemment.
  • L’adage « Dites-leur ce que vous allez dire, dites-le, puis dites-leur ce que vous venez de dire » s’applique particulièrement bien à l’enseignement magistral. Le fait de donner un aperçu clair du cours, de bien le structurer, de veiller à ce que le contenu soit informatif et de présenter un résumé des points essentiels bénéficie à tous les étudiants.[iii]
  • Prévoyez, pendant le cours, de courtes « pauses actives ». Des études montrent que la capacité d’attention des étudiants, même s’ils sont fortement motivés, se situe entre 20 et 25 minutes. Pendant ces pauses, ils peuvent comparer leurs notes entre eux, discuter d’une question en petits groupes, résoudre un problème ou faire part de leurs commentaires par écrit. (Pour plus de détails, voir les pages 117 à 120 dans Teaching at Its Best: A Research-Based Resource for College Instructors. En anglais.)

Conseils pour présenter votre exposé oral

  • Regardez l’auditoire lorsque vous parlez et assurez-vous que votre visage est bien éclairé. Si la source d’éclairage se trouve derrière vous, il est possible que les étudiants aient de la difficulté à voir votre visage.
  • Faites fréquemment des pauses pour que les étudiants puissent maîtriser la matière tout en prenant des notes.
  • Essayez de ne pas trop vous déplacer. En plus d’être distrayant, cela peut présenter un obstacle aux étudiants qui lisent sur les lèvres ou encore limiter l’efficacité du microphone, s’il y a lieu.[iv]
  • Démontrez, à l’aide d’exemples, les concepts clés.
  • Définissez les nouveaux concepts et mots de vocabulaire.
  • Partagez votre enthousiasme pour la matière. Si vos recherches touchent le sujet, partagez vos succès et les défis que vous avez rencontrés.[v]
  • Expliquez à voix haute les aides visuelles, telles que les diagrammes et les graphiques, les images ou les tableaux. Décrivez ce qu’elles représentent.
  • Envisagez d’autoriser l’enregistrement audio de vos cours ou de créer vous-même un balado audio et de le diffuser sur Internet. Bien que ces approches peuvent être particulièrement utiles aux étudiants ayant une limitation fonctionnelle ou dont la langue maternelle n’est pas celle du cours, elles peuvent l’être pour l’ensemble des étudiants.
  • Diversifiez les approches : il y a-t-il un clip vidéo ou audio, une bande dessinée, un graphique, une image ou un organigramme qui résume ou vient éclaircir ce que vous cherchez à expliquer? Afin de joindre la plupart des étudiants et de les tenir attentifs, l’utilisation de diverses approches pour transmettre l’information s’avère une méthode remarquablement efficace. Assurez-vous que les formats utilisés sont accessibles (par exemple, sous-titre, transcription ou texte de substitution).
  • Encouragez et favorisez différentes formes d’échanges entre les étudiants, avec vous et avec le matériel par des activités pratiques, des discussions ou des aides technologiques ou des outils Internet, tels que des systèmes de réponses instantanées ou une plateforme d’apprentissage en ligne.
  • Pensez à intégrer d’autres approches favorisant l’enseignement, comme inviter des conférenciers ou un comité d’experts, mener des discussions, utiliser des tableaux blancs ou des vidéoclips ou des audioclips, distribuer des documents de cours ou faire des présentations. Veillez à ce que tout soit disponible en format accessible.
  • Donnez aux étudiants la possibilité de participer à des activités et des discussions. Par exemple, offrez-leur la possibilité de soumettre leurs questions ou des commentaires par écrit au lieu de s’exprimer verbalement en classe.

Enseigner à de grands groupes

  • Utilisez un microphone si possible, car il est possible que votre voix ne porte pas bien ou encore que les étudiants qui se trouvent à l’arrière de la salle ne vous entendent pas.
  • Si les étudiants ont le droit de poser des questions ou d’exprimer des commentaires en classe, répétez au micro, s’il y a lieu, le sujet des interventions, pour que tous les étudiants puissent comprendre.

Enseigner à des groupes de taille moyenne

  • Utilisez différentes approches pour encourager la participation des étudiants.
  • Encouragez les étudiants à poser des questions et à demander des explications. Cela peut se faire verbalement, par courriel, par l’envoi d’un message en ligne ou d’une carte de correspondance. Idéalement, proposez-leur différents moyens pour recueillir leurs questions et leurs commentaires.
  • Faites un suivi auprès des étudiants qui semblent éprouver des difficultés et suggérez-leur des mesures de soutien.

Enseigner à de petits groupes, donner un séminaire et diriger une séance de tutorat

  • Posez des questions ouvertes afin de vérifier si les étudiants ont compris la matière.
  • Envisagez de donner une note de participation aux étudiants qui mettent leurs notes en ligne afin que les étudiants de la classe puissent les consulter. Renseignez-les sur comment assurer l’accessibilité de l’information. Chacun peut y veiller à tour de rôle.
  • Apprenez à connaître vos étudiants et prenez en compte ce qui fonctionne le mieux pour répondre à leurs besoins d’apprentissage.

Quelques autres conseils

  • Au début du semestre, faites une annonce invitant les étudiants ayant une limitation fonctionnelle à venir vous voir pour parler de leurs besoins en matière d’accessibilité.
  • Adaptez vos notes de cours, vos diapositives de présentations et les documents de vos cours pour qu’ils soient accessibles et publiez-les électroniquement avant le cours, par l’entremise d’une plateforme d’apprentissage en ligne comme Blackboard, WebCT, Desire2Learn, Moodle, Sakai, d’un courriel ou du site Internet consacré au cours, pour que les étudiants puissent les consulter.
  • En permettant aux étudiants d’avoir accès à vos notes de cours, vous vous assurez de la qualité de l’information qui leur est transmise. Aussi, il est possible que les étudiants qui font appel à des preneurs de notes n’en aient plus besoin.
  • Si vous faites une annonce verbale importante pendant le cours, tel un changement d’heure ou de local, pensez à envoyer un courriel ou à l’indiquer sur le site Internet du cours.
  • Si vous utilisez des fichiers audio ou vidéo, prenez conseil auprès du service aux étudiants handicapés. Bien qu’il fasse être en mesure de fournir des versions sous-titrées ou des copies transcrites sur demande, tous les étudiants pourraient en bénéficier.
  • Visitez la salle où vous donnerez votre cours avant le début du trimestre. La salle est-elle accessible aux étudiants à mobilité réduite? L’aménagement vous permet-il de faire ce que vous avez à faire? Y a-t-il un bruit ambiant gênant? Pensez à ce que vous pouvez faire pour éliminer les barrières et les sources de distraction qui peuvent empêcher les étudiants de bien entendre, de suivre ou de bien prendre des notes.
  • Insistez pour que tous les étudiants se conduisent entre eux avec professionnalisme et politesse et qu’ils respectent les différences de chacun afin de créer un environnement favorisant l’inclusion.
Sources

[i] Murray dans Perry et Smart au Centre d’excellence en enseignement, Lecturing Effectively in the University Classroom, Teaching Tips.

[ii] Nilson, Linda B. (2010) Teaching at Its Best: A Research-Based Resource for College Instructors (3e édition). John Wiley and Sons.

[iii] Centre d’excellence en enseignement, Université de Waterloo, Lecturing Effectively in the University Classroom.

[iv] Université d’Oxford, Bureau de la diversité et de l’égalité des sexes, Creating Accessible Lectures.

[v] University de Guelph, Services de soutien à l’enseignement, Centre pour l’apprentissage ouvert et le soutien à l’enseignement, UID Quick-Start Checklist.