Enseigner à des personnes ayant un handicap – Partie IV. Déficience physique

Il existe plusieurs stratégies d’enseignement que vous pouvez adopter pour veiller à ce que l’environnement d’apprentissage soit fonctionnel et productif et l’expérience significative pour tous les étudiants, y compris ceux ayant un handicap. L’éducation accessible[i] correspond au processus de conception de cours et d’élaboration d’une méthode d’enseignement qui parvient à satisfaire les besoins des personnes qui ont une diversité d’expériences de vie, d’habiletés et de styles d’apprentissage. Tout comme il existe plusieurs façons d’enseigner, il existe plusieurs façons d’apprendre; l’utilisation de différentes méthodes pédagogiques aidera à répondre aux besoins de la plupart des apprenants.[ii]

En vertu de la Loi de 2005 sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario, vous avez la responsabilité de vous renseigner sur l’accessibilité des personnes ayant un handicap en lien avec l’élaboration et l’offre de programmes et de cours accessibles.

Nous apportons ici quelques conseils pratiques pour enseigner aux étudiants ayant une déficience physique.

Qu’entend-on par déficience physique?

Il existe plusieurs types de déficiences physiques, y compris celles qui limitent la mobilité, qui sont de nature médicale ou qui affectent la santé ou qui résultent d’un traumatisme crânien. Il est parfois évident qu’une personne a une déficience physique. Toutefois, certains types de déficiences physiques qui affectent la mobilité ou l’état de santé d’une personne demeurent invisibles.

Certaines personnes ayant une déficience physique doivent se servir d’une aide ou d’un appareil fonctionnel (par ex. : un fauteuil roulant ou un ambulateur). Cependant, les personnes qui ont de l’arthrite ou la sclérose en plaques n’ont pas d’incapacités apparentes. Une déficience physique peut affecter la capacité d’une personne à se tenir debout, à marcher, à s’asseoir ou à se déplacer. D’autres types de déficiences peuvent être épisodiques; des malaises peuvent s’amplifier soudainement, puis se dissiper pour une période de temps. Certaines personnes qui ont une déficience physique sont parfois accompagnées d’un préposé aux services de soutien à la personne.

Conseils pratiques pour enseigner aux étudiants ayant une déficience physique

Excursions pédagogiques, stages en milieu de travail et placements coopératifs

  • Lorsque vous prévoyez tenir une activité en dehors de la salle de classe, évaluez le niveau d’accessibilité du lieu choisi. Communiquez avec le bureau des services aux étudiants ayant un handicap pour discuter des considérations relatives au changement proposé et bénéficier de leurs conseils quant aux mesures que vous devrez peut-être prendre.
  • Organisez des activités dans des lieux accessibles afin que tous les étudiants puissent participer, ou, en dernier recours, proposez une autre activité dont les objectifs d’apprentissage sont les mêmes.
  • Augmentez le temps accordé à l’activité et tenez compte du temps pour le transport. Une planification supplémentaire sera peut-être nécessaire pour les excursions pédagogiques, les stages en milieu de travail et les placements coopératifs.

Suggestions pour les échanges individuels avec un étudiant ayant une déficience visuelle

  • Supprimez les obstacles et aménagez l’ameublement pour laisser un passage libre vers l’endroit où vous et l’étudiant serez assis pour discuter.
  • Traitez les appareils d’assistance comme une extension de l’espace personnel d’une personne.
  • Sachez que la plupart des systèmes de contrôles des fauteuils électriques se trouvent à la portée de la main de l’utilisateur et que ce dernier devrait être le seul à opérer son fauteuil.
  • Si vous pensez qu’une conversation se prolongera au-delà de quelques minutes, proposez un endroit convivial à proximité où tout le monde pourra s’asseoir.
  • Adressez-vous directement à la personne, non pas au préposé aux services de soutien à la personne.
  • Si vous ne savez pas quoi faire, demandez simplement : « Puis-je aider? »

La mise en place de mesures de soutien pour un étudiant ayant une déficience physique

En tant qu’éducateur, et en vertu du Code des droits de la personne de l’Ontario, vous avez la responsabilité d’apporter un soutien aux étudiants ayant un handicap. Les étudiants acheminent individuellement leurs demandes pour des mesures de soutien au bureau des services aux étudiants ayant un handicap. L’étudiant qui fait une demande doit fournir des documents médicaux ou formels qui appuient sa demande.

Ce qui suit compte parmi les mesures de soutien dont peuvent avoir besoin les étudiants ayant une déficience physique. Cette liste n’est pas exhaustive et ne remplace pas les demandes officielles transmises par les bureaux des services aux étudiants ayant un handicap.

Souvenez-vous que les étudiants ayant un handicap n’ont pas l’obligation de divulguer la nature de leur handicap à leurs professeurs ou à toute autre personne de leur milieu d’éducation pour bénéficier de mesures de soutien. À moins qu’un étudiant décide de vous révéler la nature de son handicap, vous recevrez seulement des renseignements sur le type de mesure de soutien auquel l’étudiant a droit. Il est important de vous familiariser avec les types de mesures de soutien ainsi qu’avec les ressources et les protocoles de votre université en matière d’accessibilité afin de vous assurer de suivre les pratiques recommandées.

Share