Évaluation de la performance et rétroaction

Évaluez-vous la performance de vos étudiants et leur proposez-vous des moyens pour qu’ils s’améliorent?

Les composantes que vous choisissez d’évaluer dans le cadre de vos cours et les commentaires que vous émettez sur les travaux de vos étudiants peuvent affecter leur apprentissage, les méthodes dont ils se servent depuis longtemps pour apprendre et leurs habitudes d’étude et de travail.[i]

Les recherches montrent que le fait de transmettre aux étudiants une rétroaction constructive contribue à capter leur intérêt. Cette rétroaction s’avère positive lorsqu’elle est à propos, facile à comprendre et conséquente et qu’elle arrive à point.[ii] En donnant aux étudiants une rétroaction qui les guide vers la maîtrise des connaissances plutôt que vers une conception figée de la performance, vous stimulez leur motivation.[iii]

Peu importe que l’évaluation porte sur une dissertation, un rapport de recherche, un examen ou d’autres travaux, si elle est faite en bonne et due forme et que les commentaires sont formulés clairement, les étudiants en tireront avantage.

Conseils pour l’évaluation

(Liste établie à partir du cahier d’exercices pour le corps professoral (document en anglais) du projet de conception universelle de l’apprentissage de l’Université Guelph.)

  • Identifiez et exprimez clairement les éléments essentiels que contient la description du cours.
  • Reconnaissez que les étudiants peuvent exprimer ce qu’ils considèrent être les éléments essentiels du cours de différentes façons.
  • Communiquez d’avance et de façon directe vos attentes, la nature des travaux à faire et les dates limites de remise.
  • Veillez à ce qu’il y ait suffisamment de temps entre la remise des travaux pour que les étudiants puissent tenir compte des commentaires que vous inscrirez. Pensez au temps nécessaire aux étudiants pour réaliser les travaux exigés et au temps qu’il vous faudra, à vous ou à vos assistants à l’enseignement, pour noter les travaux et les leur remettre.
  • Songez à varier la nature des évaluations (examens, présentations, travaux écrits, etc.) Il peut y avoir différentes façons d’atteindre et de mesurer les objectifs du cours.
  • Concevez les travaux de façon à ce qu’ils s’intègrent les uns aux autres. Les projets à long terme qui aident à développer les habiletés et qui favorisent la compréhension par l’entremise d’une série de petits travaux cumulatifs renforcent davantage l’apprentissage chez les étudiants.
  • Si vous optez pour des travaux divisés en plusieurs parties, assurez-vous que les étudiants auront à se baser sur des notions vues dans des travaux antérieurs pour poursuivre leur cheminement.
  • Pensez à demander aux étudiants de s’autoévaluer et d’évaluer leurs pairs non seulement sur les processus d’apprentissage, mais sur les acquis également. Planifiez des conférences accessibles en ligne ou échangez des courriels ou des fichiers afin d’organiser l’évaluation des travaux par les pairs.
  • Lorsque vous notez des travaux écrits, créez des rubriques de critères afin d’assurer la cohérence de l’évaluation et de la rétroaction.
  • Servez-vous d’exercices et de tests accessibles sur l’Internet avec notation automatisée pour que les étudiants puissent évaluer leurs connaissances. Donnez des explications pour les bonnes et les mauvaises réponses.
  • Si vous optez pour les questionnaires en ligne, vérifiez la souplesse des conditions d’exécution dans la limite de temps, advenant qu’un étudiant nécessite une mesure de soutien.
  • Servez-vous d’un jeu de révision d’examen pour donner un aperçu des types de questions que vous poserez. Offrez aux étudiants une rétroaction sur leur niveau de connaissance de la matière.
  • Utilisez des courriels ou le site Internet propre au cours pour faciliter la remise et le retour des travaux.
  • Si vous affichez les notes, créez un site Internet protégé par un code au lieu d’une feuille de papier. Des documents électroniques qui respectent les normes en matière d’accessibilité permettent à la plupart des étudiants d’avoir facilement accès aux renseignements.
  • Évitez de vous laisser influencer par des facteurs extérieurs tels qu’une belle plume.

Conseils pour donner une rétroaction

(Liste établie à partir du cahier d’exercices pour le corps professoral du projet de conception universelle de l’apprentissage de l’Université de Guelph, de la section sur la maîtrise de la rétroaction du National Center on Universal Design for Learning et sur le document La conception universelle de l’enseignement : créer un curriculum accessible de l’Université de Toronto à Scarborough. (Information en anglais.)

  • Pour que la rétroaction soit accessible et utile, vous devez y recourir fréquemment, vous assurer de sa pertinence et la présenter dans des délais raisonnables.
  • Offrez aux étudiants la possibilité de vous joindre de plus d’une façon (heures de bureau, par courriel, par téléphone) s’ils désirent entrer dans des explications détaillées ou encore discuter de leurs résultats.
  • Le fait de taper la rétroaction à l’ordinateur et de l’envoyer dans un format électronique accessible, par courriel ou de l’afficher sur un site Internet propre au cours et protégé par un code, permettra à la majorité des étudiants d’y avoir accès.
  • Veillez à ce que votre rétroaction touche les forces et les faiblesses de l’étudiant, qu’elle soit écrite lisiblement (tapée à l’ordinateur), que le contenu soit informatif et qu’elle arrive à point. Veuillez vous assurer que les renseignements demeurent confidentiels.
  • Encouragez la maîtrise de la matière et l’utilisation d’outils et de stratégies d’apprentissage lorsqu’un défi se présente à eux. Renseignez les étudiants sur les ressources et les services de soutien qui existent sur votre campus.
  • Offrez une rétroaction qui s’avère significative et informative plutôt que comparative et compétitive.
  • Identifiez les problèmes récurrents et les mauvaises réponses et montrez comment il est possible de transformer les évaluations en des stratégies positives d’apprentissage pour, à l’avenir, favoriser la réussite.
  • Pensez à permettre aux étudiants de vous remettre une ébauche, partielle ou complète, de projets majeurs afin d’obtenir vos commentaires avant la date finale de remise.[iv]
  • Offrez des explications aux bonnes et aux mauvaises réponses si la rétroaction est générée automatiquement ou servez-vous d’exercices et de tests accessibles sur l’Internet avec notation automatisée pour que les étudiants puissent évaluer leurs connaissances.
  • Aidez les étudiants à former des groupes d’étude ou à mettre en place un forum en ligne où les étudiants peuvent collaborer, partager et évaluer leurs travaux entre eux de façon formelle ou non.
  • Rencontrez les étudiants qui n’obtiennent pas des résultats satisfaisants aux travaux notés et voyez si vous ne pouvez pas les aider à développer des stratégies afin de surmonter les notions problématiques.
Sources

[i] National Center on Universal Design for Learning. Checkpoint 8.4: Mastery-Oriented Feedback.

[ii] National Center on Universal Design for Learning. Checkpoint 8.4: Mastery-Oriented Feedback.

[iii] National Center on Universal Design for Learning. Checkpoint 8.4: Mastery-Oriented Feedback.

[iv] Le centre DO-IT à l’Université de Washington. Universal Design of Instruction: Definition, Principles, Guidelines, and Examples.