Introduction à l’éducation accessible

Quelles sont les caractéristiques d’une éducation accessible?

L’éducation accessible :

  • tient compte des diverses caractéristiques particulières des étudiants, dont l’origine ethnique, la race, les habiletés, les handicaps, l’âge, le sexe, les compétences linguistiques et les styles d’apprentissage pour lesquels ils marquent une préférence.
  • ne compromet aucunement l’intégrité académique.
  • correspond à une manière proactive et inclusive d’enseigner et de structurer des plans de cours et les cours.
  • fait tomber les barrières à l’apprentissage avant que ces dernières ne gênent qui que ce soit.
  • réduit les besoins de mesures d’adaptation spécialisées.
  • identifie et exprime clairement les éléments essentiels du cours, tout en reconnaissant que la compréhension du contenu du cours par les étudiants peut s’exprimer de diverses façons.
  • reste cohérente avec les principes universellement reconnus d’un bon enseignement.iv
  • se rend conforme à l’esprit de la Loi de 2005 sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario.

Les avantages pour les éducateurs

(par exemple : les membres du corps professoral, les aides-enseignants les chargés de cours et les élaborateurs de cours.)

  • Contribue souvent à améliorer l’apprentissage des étudiants.
  • Réduit le temps associé à trouver des mesures d’adaptation spécialisées et individualisées.
  • Peut améliorer l’engagement des étudiants envers leurs cours puisque l’éducation accessible touche un plus vaste auditoire, ce qui pourrait mener à de meilleurs résultats aux évaluations.

Avantages pour les étudiants

  • Moins de temps consacré à trouver des mesures d’adaptation individualisées, et plus de temps pour se pencher sur le contenu du cours.
  • Inclusion d’un nombre important d’étudiants dont les expériences et les aptitudes varient, ce qui pourrait mener à améliorer la rétention des étudiants.
  • Les étudiants ne sont pas ciblés en raison de leurs différences.

L’éducation accessible s’appuie sur le modèle social du handicap, plutôt que sur le modèle médical.v

Le modèle médical contre le modèle social du handicap

Modèle médical

Modèle social

Un handicap correspond à une déficience ou à une anormalité. Un handicap correspond à une différence.
Il y a un aspect négatif à être handicapé. Le fait d’être handicapé est neutre, en soi.
Le handicap relève de la personne. Le handicap prend naissance dans les interactions entre la société et la personne.
Le remède pour les problèmes liés au handicap est la guérison ou la normalisation de la personne. Le remède pour les problèmes liés au handicap est un changement dans les interactions entre la société et la personne.
L’agent guérisseur est le professionnel qui a un effet sur les ententes entre la société et la personne. L’agent guérisseur peut être la personne, un défenseur de la personne ou toute personne qui a un effet sur les ententes entre la société et la personne.
En tant qu’éducateur, vous n’avez aucune obligation de garantir l’accessibilité; c’est la responsabilité des experts. En tant qu’éducateur, vous avez la responsabilité de créer un environnement accessible où tous vos étudiants peuvent apprendre.

 

L’approche privilégiant les mesures d’adaptation contre l’approche visant l’inclusion

Modèle médical

Modèle social

Un handicap correspond à une déficience ou à une anormalité. Un handicap correspond à une différence.
Il y a un aspect négatif à être handicapé. Le fait d’être handicapé est neutre, en soi.
Le handicap relève de la personne. Le handicap prend naissance dans les interactions entre la société et la personne.
Le remède pour les problèmes liés au handicap est la guérison ou la normalisation de la personne. Le remède pour les problèmes liés au handicap est un changement dans les interactions entre la société et la personne.
L’agent guérisseur est le professionnel qui a un effet sur les ententes entre la société et la personne. L’agent guérisseur peut être la personne, un défenseur de la personne ou toute personne qui a un effet sur les ententes entre la société et la personne.
En tant qu’éducateur, vous n’avez aucune obligation de garantir l’accessibilité; c’est la responsabilité des experts. En tant qu’éducateur, vous avez la responsabilité de créer un environnement accessible où tous vos étudiants peuvent apprendre.

L’éducation accessible cherche à réduire la dépendance envers l’approche privilégiant les mesures d’adaptation et à opter plutôt pour une approche visant l’inclusionvi.

L’approche privilégiant les mesures d’adaptation contre l’approche visant l’inclusion

 

Mesure d’adaptation

Éducation accessible

Le problème d’accessibilité appartient à la personne, et c’est à elle et au service d’accès de le résoudre. Le problème d’accessibilité découle de milieux comportant plusieurs obstacles et c’est aux concepteurs du milieu de le résoudre.
L’accessibilité passe par les accommodements et (ou) par la modification des exigences courantes. Autant que possible, on conçoit les milieux et les systèmes de façon à ce que tous puissent les utiliser.
L’accessibilité est un processus réactif. L’accessibilité vient d’un processus proactif.
L’accessibilité passe souvent par le recours aux salles séparées et aux interventions spéciales. L’accessibilité vient d’un processus inclusif.
L’accessibilité est à repenser pour chaque cas et est donc passagère. L’accessibilité fait partie intégrante de la conception du milieu et est donc permanente.
Sources

i Le terme « éducation accessible » a été adopté pour rendre compte de la valeur de deux cadres qui favorisent l’accessibilité des études universitaires : les conceptions universelles de l’apprentissage et de l’enseignement. Elles s’inspirent toutes les deux du principe de la conception universelle qui veut que « la conception de produits et d’environnements qui peuvent être utilisés par toutes les personnes, dans la plus grande mesure possible, sans devoir recourir à des adaptations ou à des conceptions spécialisées ». (Center for Universal Design, Les principes de la conception universelle. (Site en anglais.)

La conception universelle de l’enseignement ne concerne pas uniquement l’accessibilité des personnes handicapées. Elle rend plutôt compte d’une pensée réellement universelle, où nous cherchons à maximiser l’apprentissage des étudiants, peu importe leur parcours de vie et leurs préférences d’apprentissage, et à minimiser les besoins pour des mesures d’adaptation spécialisée. (Université de Guelph, Guide d’implantation de la conception universelle de l’enseignement). (Document en anglais.)

La conception universelle de l’apprentissage correspond à un ensemble de principes qui reposent sur le développement du curriculum garantissant à tous et à toutes des chances égales d’apprendre. La conception universelle de l’apprentissage propose un plan détaillé pour la création d’objectifs, de méthodes, de matériel et d’outils d’évaluations en matière d’enseignement qui satisfont tout le monde. Cette approche se montre flexible et peut s’adapter et s’ajuster aux besoins de chacun; elle ne se veut pas une solution unique. (Center for Applied Special Technology, Conception universelle de l’apprentissage). (Site en anglais.)

ii Nilson, Linda B. (2010). Teaching at Its Best: A Research-Based Resource for College Instructors (3e édition). John Wiley and Sons. (Document en anglais.)

iii Université de Guelph, projet Conception universelle de l’enseignement et le National Centre on UDL, Research Evidence. (Sites en anglais.)

iv Chickering et Gamson, Seven Principles for Good Practice in Undergraduate Education. (Site en anglais.)

v Adaptation du tableau de Gill, C. (1994). Two Models of Disability. Chicago Institute of Disability, University of Chicago, cité dans Université d’Ottawa, Service d’accès – Service d’appui au succès scolaire, Guide à l’intention du personnel enseignant : Réduire l’impact des obstacles à l’apprentissage.

vi Idem.

Share